2.28.2012

Serial Tagger

Un petit jeu circule depuis quelques semaines...je vous avoue que lorsque je l'ai vu sur les
pages d'autres blogs, je me suis dit "pourvu que cela ne me tombe pas dessus".
Puis finalement, je me suis dit pourquoi pas et me suis prêtée au jeu...
Je suis la "victime" de Lou!

Les règles du jeu sont les suivantes:
* Écrire les règles du jeu.
** Écrire 11choses à propos de soi.
*** Répondre aux questions de celle qui nous a tagué.
**** Créer 11 nouvelles questions pour les personnes que l'on va taguer à son tour.
***** Aller sur leur blog et leur dire qu'elles ont été taguées.


© Laura George



- J'ai les cheveux longs d'un côté et très courts de l'autre.
- Il n'y a pas très longtemps que je sais que les films de capes et d'épées n'ont aucun rapport avec les  initiales KPDP.
- J'aime soutenir pendant longtemps que je n'aime pas quelque chose, alors que secrètement... j'adore!
- Je dis souvent non alors que c'est oui ou oui alors que c'est non.
- J'aime pousser de longs cris aigus au beau milieu de la rue, juste pour le plaisir...
- Petite fille, je n'aimais pas jouer aux Barbies, d'ailleurs je n'en possédais pas. Maintenant que j'ai deux filles, j'adore cela.
- J'ai passé une grande partie de mon enfance dans les ateliers de création de décors d'opéras. 
- Les portes qui s'ouvrent et se ferment automatiquement me font terriblement peur.
- J'aime ôter les piles des jouets de mes enfants.
- Je suis capable de boire énormément.
- J'ai choisi mon premier appartement (à 18ans) parce qu'il avait de nombreuses petites fenêtres à carreaux. Même si il y avait un vis à vis horrible et que le plancher était de travers. Bref, il était tout pourri mais il y avait cinq petites fenêtres.


Les réponses aux questions de Lou:

- Généralement rien...sauf pour les petits déjeuners en famille, dans ce cas, un croissant sucré brioché.
- Me cacher pour faire des bêtises.
- Skuff, une superbe arlequine.
- Un saule pleureur. 
- Parvenir à réaliser au moins l'un de mes vrais et grands rêves.
- Je n'aime pas le sport.
- Sans vouloir donner dans le cliché, je dirai mes deux superbes filles. Et si pas cliché, être parvenue à tenir au moins 1an (ou pas) dans chacun des boulots alimentaires que j'ai occupés jusqu'à présent. 
- Essayer de me rappeler les bêtises que j'ai pu raconter la veille.
- Je chausse du 38 pour les chaussures un peu plus habillées. Et entre le 38 et le 39 pour les baskets que j'ai le plus souvent aux pieds. 
- Faire des courses, les magasins IRL.
- Joker!


* Si demain, tu devais partir vivre sur une île déserte quels seraient les trois albums que tu emporterais avec toi?
* Tu préfères avoir des bras en mousse ou des dents en bois?
* Plutôt panda ou koala?
* La chose la plus dingo que tu aies faite?
* Si tu pouvais te réincarner en un personnage célèbre?
* Ton plus grand et gros mensonge?
* La dernière blague Carambar que tu aies lue?
* Une de tes addictions?
* As tu déjà goûté/mangé un objet? Par exemple un crayon pastel, une craie, une gomme? Si oui, tu as trouvé cela comment?
* Thé ou café?
* Les raisons qui t'ont poussé à avoir ton blog?

Merci d'avance pour votre patience!

2.27.2012

"De l'un à l'autre"

L'ouverture de leur boutique en ligne me sert de prétexte pour présenter aujourd'hui ce qui à mon sens est bien plus qu'un atelier-magasin. Un couple, un amour partagé des mots et des images et la même volonté de rendre l'art accessible à chacun. Cette volonté, Katia Marchiori et Bruno Le Boulengé l'ont transposée à leur quotidien en créant leur atelier Arqontanporin.
Dans la logique de leur démarche d'accessibilité, pas de place pour les artifices, les faux fuyants. Dans l'atelier-magasin, chaque étape de la création est visible, des premières esquisses à l'accrochage du dessin achevé.
Leur manière de penser et de transmettre leur art est intitulée "De l'un à l'autre". Ce sont ces mots qui permettent aux deux artistes de donner un fil conducteur à leur travail. De l'un à l'autre, de Katia à Bruno, du dessin à son titre, de l'artiste au public. 
Le résultat est "authentiquement vrai", généreux et petit détail qui a quand même son importance, c'est beau! 
Si vous n'avez pas la possibilité de vous rendre dans leur atelier-boutique, n'hésitez pas à visiter leur webstore.














2.25.2012

Floue

Il y a des jours comme ça où je me sens toute floue...
Beaucoup trop d'envies, pas assez de temps.
Trop de stimulations visuelles, pas assez d'heures de sommeil.
Trop de tout, mais pas assez de rien...
Vous n'avez rien compris? C'est pas grave moi non plus!
Je vous souhaite un bon week-end quand même...





© Eloise Vera










2.22.2012

Au jardin!

Le temps se réchauffe, le soleil est présent, l'odeur du printemps se fait sentir doucement!
Ce qui me donne envie de partager ce petit bouquin qui alterne tendres clichés et planches joliment illustrées. Hommage aux jardins que bientôt l'on pourra retrouver.


















2.20.2012

Letter project

Quoi de plus plaisant que de découvrir dans sa boîte aux lettres un joli courrier. Qu'il soit fait d'un ou plusieurs mots, d'un objet, d'une fleur séchée... De ce plaisir, Hermine en a fait son quotidien.
Des "projets lettres" elle en a plusieurs, tout aussi intéressants les uns que les autres. 
Son si joli blog lui permet de créer des échanges de missives partout dans le monde. Son Journal de jour est aussi l'endroit où ces souvenirs sans frontières sont répertoriés pour le plus grand bonheur de ses lecteurs. 
Hermine explique que l'écriture de ces lettres, de ces petits mots à des étrangers, sont autant de façons de prodiguer un peu d'amour à quelqu'un. Il s'agit aussi d'un partage de vies, de rêves. Plus question de se noyer dans l'immensité du monde.
Ces petits envois personnalisés créent des liens qui peu importe s'ils aboutissent ou non à de véritables rencontres donnent l'impression que finalement le monde n'est pas si grand...













Pour voir tout cela de plus près et si vous en avez l'occasion.

2.16.2012

Let's go to Bed

A peine levée et déjà envie d'y retourner...



© Nevenka Carballo

© Indgila Samad Ali

© Wai Lin Tse

© Ari Marcopoulos

© Wai Lin Tse

© Little Green Shed

© Lukasz Biederman

© Collie








2.13.2012

Photos de famille

J'ai toujours aimé les photographies provenant d'albums de famille. Reflets d'instants ou de moments dont on aime se souvenir, elles sont aussi de précieux témoins d'une époque. Elles peuvent être vues comme une illustration, une célébration de la cellule sociale et affective que constitue "la famille". Au fil de mes explorations sur ce thème de portraits de famille, j'en suis arrivée à rencontrer le concept de "photographies vernaculaires". Il est difficile d'en donner une définition exacte mais l'on retiendra qu'il s'agit de photographies sans vocation esthétique ou artistique et à usage interne. 
Jeremy Gesualdo présente une approche originale de cette fameuse photographie vernaculaire. Au départ de photos évoquant une certaine nostalgie, le photographe dans une démarche constructiviste (photomontage, utilisation de formes géométriques, de couches, de lignes) sort ces clichés de la banalité dans laquelle le traitement que l'on leur applique aujourd'hui les a enfermés. 
A travers un processus d'abstraction, il rend à ses photographies leur sens profond remettant à l'honneur ces précieux objets constitutifs du souvenir...

















2.10.2012

J'ai faim!

Un superbe livre très joliment illustré. Des effluves du sud pour se réchauffer... Bon week-end!













2.06.2012

"Hello Darkness my old friend ... I've come to talk with you again"

Âmes (d'enfants) sensibles s'abstenir! Alors que dans l'imaginaire collectif Walt Disney leur donnait l'éternité, le photographe parisien Thomas Czarnecki avec sa série de photos "From enchantment to down", nous livre la fin tragique des princesses des contes de fées les plus populaires. Leurs visages sont certes cachés, mais nul doute qu'il s'agit bien de Blanche Neige, La belle au bois dormant...reconnaissables par la couleur de leurs costumes ainsi que leurs attributs. Thomas Czarnecki les arrache à leur cadre féerique en les plaçant dans un univers tout à fait réaliste et lugubre. A travers le prisme de la photographie, il nous rappelle d'une certaine façon que nul n'est immortel, pas même les icônes de contes de fées. A noter que le contraste entre l'obscurité et la couleur vive des costumes des héroïnes de Disney rend ces clichés tout à fait saisissants. Exit intemporalité et immortalité, bonjour finitude.











2.05.2012

Ye Rin Mok

Un coup de coeur pour achever le week-end en beauté. Une photographe découverte en passant par le très beau Journal des jours.
Ye Rin Mok, d'origine coréenne vit désormais aux Etats Unis. Ses photos intimistes aux tons froids donnent une impression de solitude. Ses fines compositions, notamment celles des intérieurs qu'elle photographie, sont un reflet de son regard féminin.
Tranquilles mais étranges, somnolentes mais vivantes, les photographies de Ye Rin Mok forment un ensemble et une approche tout à fait originaux. Je ne les aime pas, je les adore!







 











2.03.2012

L'attente

Définition du verbe attendre: rester en un lieu pour la venue de quelqu'un ou de quelque chose. Compter sur l'arrivée d'une personne, d'une chose. Synonyme: patienter, espérer, surseoir. Et bien, je déteste ça attendre!!! Surtout quand l'on est pas certain de l'issue des événements. Alors, pour essayer de calmer cette tension, je profite des quelques rayons de soleil de la journée pour photographier le colis que je n'attendais plus! Fichue temporalité!










* Les cartes postales sont signées Audrey Jeanne et sont en vente ici. 
** Un petit jeu généreux et sympathique d'une Mamzelle qui crée de jolies choses, c'est par là.
*** Finalement, encore un mois de plus à attendre, qui sait, peut être moins...juste espérer ne pas attendre pour l'éternité.